Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Fibromyalgie

Aller en bas

Fibromyalgie

Message  Love-Xango le Jeu 3 Mar - 18:29


J’aimerais partager mon histoire personnelle avec vous. Je souffrais de fibromyalgie, avant qu’on me parle du merveilleux jus de mangoustan (fait du fruit entier du mangoustanier) qui fait désormais partie de ma vie de tous les jours.

Je m’appelle Jan T... Dans le milieu de la trentaine, je me demandais pourquoi j’étais si mal en point. J’étais souvent enrhumée, mes articulations et mes muscles étaient douloureux, j’avais de fréquents maux de tête et j’étais toujours fatiguée. Je suis certaine que vous comprenez ma dérive. Puis, l’anxiété, la dépression et les attaques de panique commencèrent à se manifester. Je ne savais pas ce que j’avais, mais je me sentais de plus en plus mal. Je ne laissais rien transparaître de mon état en public. C’était une toute autre histoire derrière les portes fermées...


Mon médecin n’avait aucune idée de ce que j’avais. Alors, il me laissa repartir sans réponse, mais avec une prescription. Pendant des années, j’ai pris des médicaments : Clonazepan, Efflexor, Trazodone, Diffunisal et Tylenol extra-fort, pour n’en nommer que quelques-uns. Pendant très longtemps, je me suis sentie dans la brume, incapable de me concentrer sur quoi que ce soit.

Je pensais que j’avais une bonne idée de ce que signifiait être malade et souffrir avant le 23 décembre 2003, jour où je fus victime d’un accident automobile. J’étais loin d’imaginer ce que la vie avait en réserve pour moi avant cet accident. Les douleurs cuisantes que je ressentais dans le bas du dos, les hanches, les jambes et les pieds me donnaient l’impression de recevoir sans relâche des coups d’aiguilles à tricoter sur toute la surface de mon corps. Sortir du lit, seulement, était déjà un vrai cauchemar et, à certains moments, j’avais même de la difficulté à marcher. La couronne de ma tête avait violemment heurté le plafonnier, quand la voiture avait volé par-dessus le remblai avant de s’écraser au sol. Mes céphalées devinrent pires que jamais auparavant. J’avais parfois envie de me frapper la tête contre les murs tant la douleur était vive. L’inflammation touchait désormais toutes les parties de mon corps et, en fait, mon état semblait s’être envenimé à tous les égards.

Quelques-uns de mes amis et des membres de ma famille croyaient que c’était en partie psychosomatique ou que j’actais pour attirer l’attention. Incroyable ! J’aurais pu en rire, surtout que l’on puisse imaginer que je jouais la comédie, mais je souffrais tant sur le plan physique que je n’entendais pas du tout à rire. J’ai plutôt décidé de me débrancher émotionnellement de ces personnes. Ce dont j’avais le plus besoin était de la compréhension et du soutien.

D’autres malaises survinrent aussi avec le temps : la ménopause, l’arthrite, des tendinites et le stress associé à des affaires de famille. Et je n’étais pas encore arrivée au bout de mes peines, puisqu’il me restait à subir une opération pour le nez. Ma cloison nasale a été fracturée à un certain point durant ma jeunesse et il semble que mes problèmes de sinus y soient reliés. Avec cette histoire d’opération, j’ai vraiment commencé à m’en faire pour moi-même, mais qui ne s’inquiéterait pas en pareil cas. Il y a des moments où j’ai senti que mon âme s’en allait tranquillement et que j’allais mourir. Et l’idée que j’aurais mieux fait de mourir dans cet accident de voiture a souvent traversé mon esprit. À cette époque, un médecin posa enfin un diagnostic clair : j’étais atteinte de fibromyalgie. À tout le moins, je pouvais désormais mettre un nom sur ce que j’avais.

Un jour, en ramassant le courrier, une brochure intitulée « Découvrez le mangoustan » attira mon attention. Que pouvait bien être le mangoustan ? J’ai composé le numéro et on m’a parlé des bienfaits du jus de mangoustan. J’étais sceptique, mais qu’avais-je à perdre à boire du jus ? Et, vous pouvez me croire, j’étais prête à essayer à peu près n’importe quoi.

J’ai commencé à boire du jus de mangoustan le 12 octobre 2006, à raison d’un verre de 12 onces par jour. La cure était agréable, parce que ce jus a une saveur délicieuse. Deux jours et demi plus tard, le matin, aussi incroyable que cela puisse paraître, j’ai réussi à sortir sans peine de mon lit, à me tenir bien droite sur mes deux jambes et à même à replacer les draps, avant de réaliser ce que je venais de faire sans effort. La douleur cuisante, le mal de tête, les raideurs dans les membres inférieurs s’étaient envolés. Je me sentais un peu engourdie, mais, regardons les choses en face, comment pouvais-je me sentir aussi bien et constater une telle amélioration de mon état en si peu de temps ? J’étais presque en larmes, tandis que je dansais dans la pièce; mon mari devait croire que j’avais résolument perdu l’esprit. J’étais si excitée et, au moment où j’écris ces lignes, je le suis encore ! Le jus de mangoustan est devenu l’un de mes meilleurs amis.

J’ai arrêté de m’en faire pour mon opération, parce que je sais que les merveilleux xanthones du mangoustan travaillent à rebâtir mon système immunitaire et m’aideront dans mon processus de guérison. Au cours des huit dernières semaines, j’ai réduit ma consommation de jus de mangoustan à 8 onces pas jour, mais je me sens toujours aussi bien. Je ne prends plus aucun anti-inflammatoire et j’ai réduit de moitié mes autres médicaments. Je suis impatiente de voir venir le jour où je n’aurai plus besoin d’aucun médicament. Je sais que c’est possible maintenant, car ma condition ne cesse de s’améliorer. N’est-ce pas merveilleux !

Les gens dépensent des milliers de dollars pour bien paraître, notamment à travers des chirurgies qui touchent l’extérieur, mais n’est-il pas plus important de faire tout ce que nous pouvons pour nous sentir bien et en santé de l’intérieur ? J’ai parlé à mon médecin du jus de mangoustan et il m’a dit de continuer à en boire, surtout qu’à me voir aussi en forme, il a ajouté qu’il serait étonné de me revoir aussi souvent que par le passé ! Vous l’avez dit, Docteur !

Pour la première fois depuis des années, j’ai vraiment toutes les raisons de sourire à la vie. Le jus de mangoustan est un vrai don du ciel !

Jan T., 13 décembre, 2006, Chase, Colombie-Britannique

Il a été prouvé, lors de tests en laboratoire, que les xanthones contenus dans le mangoustan sont de puissants antioxydants, présentant une action anti-inflammatoire et de nombreuses autres propriétés. Néanmoins, les résultats obtenus en laboratoire ne garantissent pas que les mêmes effets pourraient se produire et être observés dans le corps humain. Le mangoustan étant un supplément et non un médicament, nul n’a le droit d’affirmer qu’il pourrait guérir, traiter ou prévenir des conditions spécifiques ou des symptômes. Cependant, le gouvernement des États-Unis a statué qu’une alimentation riche en fruits et légumes et la prise de suppléments diététiques améliorent la santé, en plus de leur incidence sur la baisse des affections chroniques. Renseignez-vous sur les données scientifiques disponibles sur le mangoustan et prenez le temps de lire les témoignages des personnes qui en font déjà usage. Vous trouverez les réponses à vos questions et serez à même d’évaluer si le mangoustan est indiqué pour vous. Vous devriez toujours consulter un professionnel de la santé si votre état le nécessite.

Pour plus d'informations, contactez la personne qui vous a parlé de ce site.

source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Love-Xango
Admin

Messages : 112
Date d'inscription : 18/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum